Canal Alpha

Journal du Vendredi 20 octobre 2017


L’avenir de L’Impar-Express se profile à New Port Expo

Sur son stand de New Port Expo, ä Neuchâtel, le journal L’Express retrace en archives les 50 ans de la foire, mais annonce surtout la parution d’une nouvelle formule papier des titres de la Société neuchâteloise de presse en janvier prochain, après la refonte du site Arcinfo. La priorité est désormais au numérique, insiste le rédacteur en chef Stéphane Devaux, avec de nouveaux langages audio et vidéo, et un ton plus décalé, original et percutant. L’Express et L’Impartial disparaîtront-ils au profit d’un seul titre? La décision n’est pas encore prise.

Chez Camille Bloch, les visiteurs vont déguster

Le nouveau Centre Visiteurs CHEZ Camille Bloch promet d’agiter les papilles gustatives des petits et des grands à partir du 28 octobre. L’écrin a été inauguré ce jeudi à Courtelary. Le Conseiller fédéral Johann Schneider Ammann et la skieuse Lara Gut, ambassadrice de la marque, ont coupé le ruban avec le directeur Daniel Bloch, représentant de la 3e génération. CHF 40 millons ont été investis dans ce nouveau centre où devraient affluer 100’000 visiteurs par année. Une aubaine et un défi touristique pour la région touriste de Jura & Trois-Lacs.

La CEP du Jura bernois chasse la crise en… en parlant

Il paraît que ça va mieux… mais ça ne se voit pas encore! On parle ici marche des affaires, et c’est la tendance que donne le baromètre industriel de la Chambre d’économie publique du Jura bernois pour le prochain trimestre. Les grandes entreprises profiteraient davantage de la conjoncture que celles de moins de 50 employés, pénalisées par leur faible capacité d’investissement. Bien que, de manière générale, l’économie semble sur de bons rails, Partick Linder, directeur de la CEP du Jura bernois, insiste sur une crise qui a tendance à se prolonger.

Le Noirmont et Saigne, the place to be pour l’industrie

Deux pôles ont été choisis pour l’implantation d’une zone d’activité d’intérêt cantonal, c’est à dire une zone de développement industriel pour les Franches-Montagnes. Elle sera répartie sur deux sites d’environ 15 hectares chacun, au Noirmont et à Saignelégier. Le Syndicat des maires des Franches-Montagnes souhaite renforcer le tissu et l’attractivité économique du canton du Jura.

Les parents veulent sauver la Crèche de l’Étoile

« Touche pas à ma crèche de l’Étoile »: voilà l’intitulé de la pétition lancée par un collectif de parents loclois, désireux de sauver la structure d’accueil préscolaire du Locle qui devrait fermer en août 2018. En raison d’un taux d’occupation prévisionnel jugé trop faible par le Conseil communal, la fermeture de la crèche entraînera le licenciement de sept personnes et aura des répercussions sur une quinzaine d’enfants et leurs parents. Face à ce choix de l’exécutif de la mère commune, le collectif de parents a décidé de contre-attaquer pour tenter de maintenir l’activité de la crèche.

Dans l’intimité de la nature amoureuse

Le thème de la 15e édition du festival Salamandre, « La nature amoureuse », convie le public à découvrir l’intimité du monde animal et végétal. Julien Perrot, rédacteur en chef de La Salamandre et fondateur du festival, nous fait visiter les lieux. Pro Natura, dont le Centre de Champ-Pittet participe à la manifestation, fait notamment découvrir la biodiversité amoureuse.

L’art des plantes médicinales fleurit à Saignelégier

Saignelégier n’avait plus de droguerie depuis 20 ans. Line Roy a remédié à cette absence en ouvrant son commerce, « Menthe poivrée », samedi dernier. Les plantes régionales y occupe une place de choix. Selon les besoins thérapeutiques de ses clients, la droguiste de 29 ans concocte des potions personnalisées dans son laboratoire, en arrière-boutique. Line Roy est diplômée de la seule école de droguerie de Suisse, qui se trouve à Neuchâtel. Les cours y sont dispensés à 80% en allemand, en raison du manque d’étudiants romands.

Jean-Paul Perregaux imprègne les murs de l’EAA

Dès ce vendredi et jusqu’au 29 octobre, l’École d’arts appliqués de La Chaux-de-Fonds rend hommage à l’artiste Jean-Paul Perregaux, décédé en décembre 2016. Cette exposition posthume, montée par sa famille, illustre une soixantaine d’oeuvres, alternant la gravure, la peinture à l’huile ou encore les croquis académiques.