Canal Alpha

Journal du Vendredi 22 mai 2020


Les plages rouvrent, les mesures sanitaires demeurent

Avec les températures qui montent doucement, les plages de l’Arc jurassien rouvrent progressivement. Depuis le 20 mai dernier, Yverdon-les-Bains a assoupli ses restrictions et autorise désormais l’accès aux plages sous une forme « dynamique ». La pratique sportive est à nouveau permise, dans le respect des mesures sanitaires. A Boudry, les mesures sont moins strictes, pour le plus grand plaisir des plongeurs. Depuis que les autorités ont rouvert la plage, les femmes et hommes grenouilles sont très nombreux à se rendre sur ce spot particulièrement réputé du lac de Neuchâtel.

Ecomanif, une solution pour combattre le littering

Le département Ecomanif de STRID SA à Yverdon, redoute une explosion de déchets sur les places publiques avec la sortie du confinement. Selon l’OFEV, la Suisse totalise 2700 tonnes de littering par année, c’est trop. Vu qu’Ecomanif est déjà acteur dans le domaine de l’écovaisselle réutilisable depuis plusieurs années, il a eu une idée: proposer à la location des kits vaisselle de 10 personnes ou plus, pour vos grillades cet été. Un vélo viendra les distribuer, et bien sûr, pas besoin de laver, il suffit de rendre la caisse! Pour les endroits à grande affluence, un stand pourrait même être installé.

Les campings jurassiens accueillent… les camping-cars

Prévue pour le 8 juin, la réouverture de certains campings a quand même pu se faire, dans le Jura, durant ce week-end prolongé de l’Ascension. Bien sûr, sous certaines conditions. Ce matin, nous avons fait un tour dans celui de Saignelégier et il est déjà bien rempli, pour le plus grand plaisir de son gérant, Jonas Kilcher. Il a dénombré entre 50 et 60 arrivées en moins de 4 heures.

Des enquêteurs suivent la propagation du COVID

Dans le Jura, des infirmières travaillent désormais pour la hotline santé. Elles se chargent d’annoncer les résultats des tests. S’ils sont négatifs au coronavirus, leur travail s’arrête là. Mais s’ils sont positifs, elles enquêtent. Elles demandent alors aux personnes infectées de leur signaler toutes les personnes avec lesquelles elles ont eu un contact de plus de 15 minutes, à moins de deux mètres et sans masque, durant les deux jours avant et après les premiers symptômes. Le but est d’éviter la propagation du virus.

Satisfaction autour du contrat-type JU dans la vente

Dans le Jura, le contrat-type de travail du personnel de vente entrera en vigueur le 1er juillet, pour une période de trois ans. Contrairement à sa 1ère version, qui avait suscité la grogne de la gauche et des syndicats, le Gouvernement respecte dans tous les cas la limite inférieure des CHF 20 de l’heure, une limite prévue par la loi cantonale sur le salaire minimum.

Marc-André Léchot quitte la mairie d’Orvin

Il y a du changement à la tête des administrations d’Orvin et de Reconvilier, dans le Jura bernois. Après 5 ans au poste de secrétaire municipal à Reconvilier, Claude Röthlisberger part à la retraite et cède sa place à Marc-André Léchot, qui quitte donc sa fonction de maire d’Orvin, après 6 années. Il commencera ses nouvelles tâches au 1er juin.

Se reconfiner en ermite à la façon d’Ursanne

2020 marque le 1400e anniversaire de la mort de saint Ursanne. La cité médiévale devait vivre au rythme des événements, activités et visites, particulièrement depuis ce printemps. La crise liée au coronavirus a passablement chamboulé les plans des organisateurs, qui ont tout de même pu sauver une partie du programme, dans lequel vous trouverez une activité étonnante: passer 14 heures en ermite, là même, où saint Ursanne, lui-même, a passé une partie de sa vie.

Des bébés faons sauvés de la grande faucheuse

Chaque année en Suisse, 1’500 faons seraient fauchés par des machines agricoles selon une statistique officielle qui ne prend en compte que les cas déclarés par les agriculteurs. Pour SOS Chats à Noiraigue, ce chiffre pourrait être bien en-dessous de la réalité. C’est pourquoi, la fondation a lancé, l’an dernier, l’opération SOS Faons. A l’aide de drones, des bénévoles survolent les champs à la recherche de Bambi. La grande faucheuse n’a qu’à bien se tenir.

L’invitée: Fabienne Wyss Kubler, au nom des EMS

Secrétaire générale de l’ANEMPA, la faîtière des homes neuchâtelois à but non lucratif, Fabienne Wyss Kubler vient nous détailler les modalités pour la reprise des visites aux résidents des EMS, « dans le respect strict des normes de prévention et de contrôle des infections ». Sachant que la date du 25 mai, soit lundi prochain, est la norme dans le canton de Neuchâtel, avec des ajustements d’une structure à l’autre. Elle revient aussi sur le soutien de l’armée et de la protection civile, et s’exprime sur les établissements potentiellement pointés du doigt pour avoir été des foyers d’infection.