Canal Alpha

Journal du Vendredi 28 avril 2017


Six partis du Jura bernois disent « Moutier, on t’aime »

Une coalition de partis politiques du Jura bernois se forme, le temps d’une conférence de presse, pour appeler à voter non au départ de Moutier dans le Jura, le 18 juin. Le PBD, le PEV, le PLR, le PS, l’UDC et l’UDF ont répondu à l’appel du comité externe « Moutier, j’y tiens ».

Un comité neuchâtelois dit oui à la « SE2050″

L’ensemble des partis politiques neuchâtelois, à l’exception de l’UDC, ont créé un comité pour inciter le peuple à voter oui, le 21 mai 2017, à la stratégie énergétique 2050 au niveau national. Selon eux, il est évident que le projet permettra de préserver l’environnement, créer des emplois et dynamiser l’économie neuchâteloise. Christophe Ballif, professeur à l’EPFL et directeur du laboratoire photovoltaïque, regrette que les opposants au projet avancent des chiffres « fantaisistes » pour tenter de convaincre la population en leur faveur.

Les comptes de La Tchaux sont moins « cata » que prévu

Les finances de la Ville de La Chaux-de-Fonds, tirent gentiment mais sûrement dans le « rose ». Les comptes 2016 sont certes négatifs, de CHF 9,9 millions, mais le budget prévoyait un déficit de CHF 17,5 millions, le trou a donc été réduit de 7,6 millions. Explications de Sylvia Morel, conseillère communale en charge des finances.

Une attitude positive pour booster sa vie et sa région

Licencié après 17 ans à la direction d’une société, Laurent Cordaillat s’est créé un refuge contre les affaires pures et dures. Le Booster Club, qu’il a créé en 2013, vise à réunir des acteurs régionaux dans une ambiance détendue. Tout ce qu’il exige de ses membres, c’est une « attitude positive ». Le Valaisan a même rédigé un guide. Le président du salon de l’immobilier neuchâtelois, Frédéric Pont, avait entendu parler de ce club, et a donc sollicité son fondateur pour éventuellement ouvrir une section cantonale.

Moi je veux être utile, grâce aux APJ

Les ateliers protégés jurassiens fêtent leurs 50 ans cette année. Visitons ensemble leurs locaux de Delémont pour admirer le travail de ces personnes en situation de handicap. On y trouve plusieurs ateliers, comme la couture ou la mécanique. Mais cette semaine, pour la fête du 50e, qui s’est déroulée aujourd’hui à la Croisée des loisirs de Delémont, les boulangers et cuisiniers ont dû mettre la main à la patte, pour préparer l’apéritif et le repas. Les APJ prévoient aussi d’ouvrir un centre de formation, qui devrait permettre à ces personnes en situation de handicap d’accéder à une formation professionnelle complète, avant de rejoindre les ateliers.

Cheminot pendant 40 ans, il expose ce qu’il a récupéré

Avant d’être conservateur du musée de Develier, Marc Chappuis était mécano sur les chemins de fer. Pendant ses 40 ans de carrière, il a ramassé ce qui était envoyé à la ferraille, pour préserver l’histoire de ces objets. Suite à un réaménagement des lieux, il a trouvé la place de créer un département ferroviaire au Musée Chappuis-Fähndrich. Celui-ci sera inauguré le dimanche 7 mai, puis sera accessible chaque premier dimanche du mois, ou sur réservation pour des groupes.

Bibi festival: 50 ans de cinéma neuchâtelois

Le 3e festival Bibi, Biennale internationale des Bobines d’ici, commence ce vendredi à l’ABC de la Chaux-de-Fonds. Pour fêter ces 50 ans, l’établissement propose, jusqu’à dimanche, une quarantaine de films romands, produits entre 1967 et 2017.

« Le Cercle » du CEJEF, c’est rock’n'roll

La Division santé-social-arts du CEJEF présente dès ce soir « Le Cercle », un opéra rock basé sur une pièce de Bertolt Brecht. Ce travail entend marquer les 10 ans de la première remise de certificats de la division. Une trentaine d’étudiants monte sur scène pour cette production énergique et décalée.

La dernière répétition avant la finale du Kids Voice Tour

C’est l’heure des derniers ajustements pour Nassim, finaliste du Kids Voice Tour. Nous avons rejoint le jeune neuchâtelois dans un studio d’enregistrement à Gland, où il est coaché en vue de la grande finale de cette 3e saison.
Pas facile quand on a 14 ans d’être sous le feu des projecteurs, alors Paul Sutin, le producteur artistique, s’assure de préparer tous les finalistes au mieux pour qu’ils puissent profiter pleinement de ce moment, retransmis en direct à la télévision.