Canal Alpha

Journal du Vendredi 28 octobre 2016


Pas besoin de voir, pour apprécier Neuchâtel à Bulle

L’arôme neuchâtelois est à l’honneur du Salon suisse des Goûts et Terroirs. La directrice du comptoir gruyérien, Marie-Noelle Pasquier, souhaite ainsi donner un coup de pouce à l’un de ses plus fidèles exposants. Violaine Blétry-de Montmollin jouit donc d’une surface deux fois plus grande que d’habitude, à Bulle. La directrice de Neuchâtel Vins et Terroir essaie de contenter un maximum d’artisans en les regroupant sous des enseignes bien connues, comme Chocolatissimo et la Maison de l’Absinthe. Mais elle a surtout ouvert un espace de dégustation dans l’obscurité.

Une journée de détente pour les proches aidants

Le canton de Neuchâtel s’est associé à la journée intercantonale des proches aidants en proposant, notamment, des café-croissant ce vendredi. On y apprend que, pour HNE, les personnes accompagnantes sont aussi importantes que les patients. Dimanche, celles-ci seront d’ailleurs invitées à se détendre aux Hauts-Geneveys comme le veut le thème de cette journée romande: « Proches aidant-e-s: pouvoir s’accorder du temps ».

34 millions pour les enfants de St-Blaise

Les élus de Saint-Blaise n’ont pas eu peur d’aligner les zéros pour construire un nouveau collège pour les enfants du Bas-Lac en acceptant un crédit de 34 millions de francs. Trois nouveaux bâtiments scolaires, en lieu et place de l’école enfantine et de l’ancienne cure, sortiront de terre d’ici à 2020, et l’actuel Collège du Vigner sera également entièrement rénové. Les enseignants saluent le vote qui devraient leur permettre d’enfin disposer d’infrastructures bien isolées et modernes.

Courroux entame sa MétamorpHouse

Il n’est plus possible de construire à Courroux, c’est l’effet, non désiré, de la nouvelle loi sur l’aménagement du territoire. Mais la commune jurassienne a peut-être trouvé une solution: demander aux retraités de construire des logements. En effet, sur les 600 maisons que compte le territoire de la commune, 110 sont inoccupées ou habitées par des personnes sans enfant. L’idée serait de réaménager l’intérieur, pour y accueillir une deuxième habitation. Ce concept, baptisé « MétamorpHouse » a été inventé par une architecte lausannoise, et sera présenté à la population le 7 novembre.

La source des moustiques identifiée au Noirmont

L’Anophele Plumbeus, ça vous dit quelque chose ? Ce moustique, sévissant le jour et la nuit, qui s’est installé dans un quartier au Noirmont. Avec l’aide d’un entomologiste de l’institut de parasitologie de Zurich, les autorités ont localisé le nid dans une fosse du village. Les larves seront éradiquées au printemps.

Chez Ruag à Bure, quels talents!

Le TalentsDay s’est déroulé aujourd’hui sur la place d’armes de Bure. C’est l’entreprise RUAG, active dans l’aérospatiale et la défense, qui accueillait les jeunes et leurs parents. Différents métiers, exercés sur le site, ont été présentés au public. L’un des objectifs de cette manifestation est d’aider les jeunes de la région à sélectionner leur future formation professionnelle.

Un ex-commandant du RAID à Neuchâtel

Christophe Caupenne, ancien patron des négociateurs du RAID, l’unité d’élite de la police française, a donné une conférence, mardi, à l’Hotel Beaulac de Neuchâtel, à l’invitation des assureurs de l’Agence générale. Désormais à la tête d’un cabinet d’experts assistant les entreprises, notamment dans les domaines de la sécurité et de la négociation, l’ex-flic ne manque pas de travail, dans cette période troublée où terrorisme et sécurité sont des sujets d’actualité récurrents. Nous en avons profité pour lui demander si la Suisse avait raison d’avoir peur des terroristes.

L’héritage pédagogique de Pestalozzi toujours en vie

La pensée de Johann Heinrich Pestalozzi perdure. Plus de deux siècles après qu’il eut fondé les bases de la pédagogie moderne, le Centre de documentation et de recherche qui porte son nom, à Yverdon, perpétue son héritage. Il organisait un colloque international, pour le 270e anniversaire de sa naissance. Les réflexions de la soixantaine de participants se sont concentrées sur l’apport des grands pédagogues confrontés aux réalités sociales, tout en présentant de nouvelles pistes face aux difficultés de l’école à intégrer les jeunes en rupture ou simplement étrangers.

La chasse aux sources est ouverte

Les Parcs Chasseral et du Doubs ont donné le coup d’envoi, samedi, de « la chasse aux sources ». Le biologiste Pascal Stucki a formé une vingtaine de volontaires, pour partir à la recherche de la naissance d’un cours d’eau. Actuellement de tels inventaires sont lacunaires, voire inexistants. Pourtant, les sources sont des lieux riches en biodiversité. Une cartographie précise permettra donc de protéger ces milieux fragiles.