Canal Alpha

Journal du Vendredi 7 février 2020


Le piéton renversé à Peseux succombe à ses blessures

On a appris ce vendredi la mort de ce piéton d’une cinquantaine d’années, renversé par un véhicule à Peseux, rue du Château, à 7h mardi matin. L’homme, qui habitait Peseux, a succombé à ses blessures au CHUV, où il avait été héliporté par la Rega. Les gendarmes sont toujours à la recherche de témoins. Si vous disposez d’informations, vous êtes invité à prendre contact avec la police neuchâteloise au 032/889 9000.

Le parc éolien des Quatre bornes aura ses oppositions

Le projet éolien des Quatre bornes a été mis à l’enquête publique, ce lundi dans le canton de Berne, et aujourd’hui dans le canton de Neuchâtel. Pour les opposants, il est venu le temps de la lutte et des oppositions formelles. L’association « Sauvez l’Échelette » a récolté 1’300 signatures contre le projet, dont 228 de riverains directs. Claude Schönenberg est le président de l’association, il nous a reçu dans sa ferme, à 1 km à vol d’oiseau du futur parc éolien des Quatre bornes.

Le législatif d’Yverdon accepte le soutien de Genève

Le réseau de chauffage à distance d’Yverdon, comptant deux installations opérationnelles, peut désormais envisager la réalisation de 5 autres projets, nécessitant jusqu’à CHF 24 mio d’emprunt. La Ville ayant atteint son plafond d’endettement, les élus ont accepté, hier soir, la création d’une société commune avec les Services industriels de Genève, par 59 oui et 12 oppositions. Les SIG apportent ainsi CHF 2,3 mio d’argent frais, soit 20,1% du capital de la nouvelle Y-CAD SA.

Des militants squattent à Sainte-Croix par solidarité

Depuis lundi soir, une dizaine de militants de Suisse romande, d’outre-Sarine et de France voisine ont investi, avec leur paquetage, la Baz pantographique, située dans un des anciens bâtiments de l’usine Reuge, à Sainte-Croix. Un geste de solidarité vis-à-vis de Gilles et Ondine, expulsés lundi par la police, et sous le coup d’une plainte pénale. Les deux membres permanents du Collectif pour la culture (ex-Pantographe) ont retrouvé un refuge ailleurs dans la cité nord-vaudoise.

Faut-il une formation pour exploiter des microfermes?

Plusieurs microfermes ont fleuri en Suisse romande, dont « Rage de Vert » à Thielle-Wavre, il y a déjà 10 ans. Selon David Bichsel, ancien jardinier de cette dernière et actuel étudiant en agronomie, il faut proposer une formation spécifique pour les exploitants de microfermes, qui font face à des défis différents par rapport aux agriculteurs traditionnels. C’est la thèse que le Neuchâtelois défendra lundi prochain, pour obtenir son master en agronomie, à la Haute école d’agronomie de Zollikofen.

Les oiseaux se font plus rares sur le lac de Neuchâtel

Les oiseaux du lac de Neuchâtel sont surveillés. Des bénévoles recensent chaque année, et même chaque mois au sud du lac, le nombre d’individus présents dans le secteur. La dernière mesure a indiqué une baisse de quelques 30’000 oiseaux par rapport aux autres années. Selon l’association de la Grande Cariçaie, qui a publié les chiffres ce lundi, il s’agirait d’une année exceptionnelle plutôt que d’une tendance.

Nos cantons ne fêtent plus nos montres à Baselworld

Il n’y aura pas de réception en l’honneur des entreprises horlogères jurassiennes et neuchâteloises cette année à Baselworld. Les gouvernements des deux cantons ont, chacun de leur côté, décidé de ne pas reconduire cette tradition au salon bâlois de l’horlogerie en 2020. Le nombre très réduit des exposants est la raison principale de ce retrait. Le Jura est passé d’une vingtaine d’exposants en 2009, à 8 en 2019. La marque Edox, aux Genevez, faisait déjà partie des rescapés de l’an dernier, elle a décidé, malgré tout, de retourner à Bâle.

Mini théâtre, maxi proximité pour le Théâtre du Jura

Trois salles de spectacle miniatures sont désormais installées à l’intérieur d’un Bibilobus jurassien. Et depuis hier, jeudi, ce petit théâtre ambulant fait le tour du Jura, avec à son bord un rayon entier dédié aux arts de la scène. C’est le Théâtre du Jura, bien avant que les travaux ne soient terminés, qui a mandaté la Fondation Cours de Miracles pour réaliser ce projet. L’objectif est de s’approcher du futur public de la région. La conception de ces scènes miniatures a été confiée à la scénographe française Coline Vergez.

Neuchâtel bâche ses citoyens

Pendant sa rénovation, le Temple du Bas de Neuchâtel s’est doté d’un manteau blanc bien particulier. 198 personnes et deux chiens sont passés devant l’objectif de Stefano Iori. Cela fait 5 ans que le photographe a commencé ce projet. Toujours à la recherche de nouveaux modèles, certaines personnes sont des amis alors que d’autres sont des rencontres faites dans la rue ou à un arrêt de bus. La ville vernira ces toiles, ce samedi à midi, lors des festivités du Nouvel An chinois.

Les portraits de Bernard Python, routard de la photo

Il aura fallu 30 ans à Bernard Python pour se décider à réaliser sa première exposition photo. Trente ans pendant lesquels il a pris d’innombrables clichés, notamment en tant que photographe officiel de Xamax, 18 ans durant. L’idée pour son premier projet, il l’a eue lors d’un mandat pour le journal ArcInfo à Festi’Neuch. Sur place, Bernard Python a repéré de nombreux hommes aux barbes toujours plus longues. C’est ainsi qu’a germé son exposition « Identité », à voir jusqu’au 29 mars dans les nouveaux locaux de fabrik: 5.

Rawland a quelque chose en lui de Tennessee

L’Yverdonnois Roland Pierrehumbert, alias Rawland, est un amoureux de musique. Membre fondateur du groupe Sideburn, il a déjà 700 concerts, 30 ans de scène et 14 albums à son actif, et il s’est dit que pour le 15e, il allait s’offrir un album solo. Ce prof de travaux manuels, qui d’ailleurs fabrique ses guitares, est allé jusqu’à Nashville, Tennessee, pour enregistrer son album « Snakes & Repents ».