Canal Alpha

Journal du Vendredi 8 février 2019


Il ignorait tout, mais veut reconnaître le bébé décédé

Le père du bébé, retrouvé mort à Reconvilier le 17 janvier, ne savait rien. Son ex-compagne, dont il est séparé depuis le mois d’octobre, lui aurait tout caché. C’est la police, après une analyse ADN, qui lui a révélé, fin janvier, qu’il était bien le père biologique. Il témoigne sur Canal Alpha. Il souhaite à présent faire face à ses responsabilités d’homme, en reconnaissant sa fille. Il lui a même donné un nom: Leïla.

Un corps retrouvé dans le lac de Lucelle

En tournage au bord du lac de Lucelle, nos deux intervenants ont fait une macabre découverte. Celle d’un corps sans vie flottant à la surface. Rapidement, les gardes-frontière et la police jurassienne se sont rendus sur les lieux. Selon les premiers témoignages recueillis sur place, la victime est un homme, résident de la Maison d’accueil Ste Catherine, à quelques mètres de là. L’enquête devra confirmer s’il s’agit bien d’un accident.

Pas d’expulsion pour le cerveau de la bande

Le Tribunal criminel du Littoral et du Val-de-Travers a décidé de ne pas expulser le cerveau du trio qui a écoulé près de 450 grammes de cocaïne à Neuchâtel, entre septembre 2017 et mars 2018. En revanche, le chauffeur et le revendeur de la bande seront eux reconduits dans leur pays. Si l’avocate du principal prévenu, Véronique Fontana, est satisfaite du sursis partiel de son client, celui du chauffeur, Nicolas Stucki, manifeste sa surprise.

Géothermie profonde: un bon point pour les opposants

Dans une étude, dont RFJ se fait l’écho, Géo-Energie Suisse, promoteur du projet géothermique de Haute-Sorne, admet que les injections à haute pression sont vraisemblablement « l’une des causes principales » du séisme de 2017 dans la ville de Pohang, située à proximité d’une zone sismique instable. Les conclusions des investigations coréennes sont attendues pour mars. Le Gouvernement jurassien prévoit de les faire évaluer par des experts indépendants, pour se déterminer sur l’abandon définitif du projet de Haute-Sorne.

Décharge de Grandson: un record d’oppositions

1’398: c’est le nombre d’oppositions déposées contre le projet de décharge aux Echatelards, à Grandson, en main désormais de la Direction générale de l’environnement du canton de Vaud. Les opposants s’inquiètent des nuisances sonores liées au trafic des camions, de la pollution visuelle et surtout des impacts sur l’environnement que pourrait engendrer le projet de l’entreprise Cand-Landi, spécialisée dans la gestion des déchets. Si des recours sont ensuite déposés auprès du Tribunal cantonal vaudois, voire fédéral, la décharge n’est pas prête d’aboutir.

40 emplois de Bulgari à Neuchâtel partiront en Irlande

D’ici à la fin de l’année, le groupe Bulgari, actif à Neuchâtel dans l’horlogerie et la joaillerie, va déplacer son unité logistique à Dublin. Une quarantaine d’employés, sur les 350 du site neuchâtelois, seraient concernés. Le directeur général, Jean-Christophe Babin, assure qu’ils se sont tous vus proposer de partir en Irlande, et que, s’ils ne peuvent déménager, des solutions leur seront proposées au sein du groupe LVMH « ou dans d’autres entreprises de Neuchâtel ». Le déménagement semble être motivé par des considérations de simplifications douanières, en lien avec le commerce en ligne en euros.

J’peux pas aller en classe, j’ai rougeole

Son virus est l’un des plus contagieux. Voilà pourquoi le médecin cantonal neuchâtelois met en garde contre l’apparition de deux cas de rougeole infantile. Par précaution, quatre enfants exposés ont été interdits d’école, pendant 21 jours. Les autorités sanitaires rappellent que la vaccination, à raison de deux injections, protège à vie d’être contaminé. A Neuchâtel, ce taux atteint 98% chez les plus de 16 ans.

Eugenia Senik, l’auteure ukrainienne d’Emmaüs

Eugenia Senik navigue entre l’Ukraine et la Suisse depuis plusieurs années. Elle a écrit un roman lors de son passage à la communauté d’Emmaüs de La Chaux-de-Fonds. Un crowdfunding est lancé pour permettre sa publication en Urkaine. Elle éprouve en effet de grandes difficultés à faire éditer son ouvrage dans son pays natal, durement touché par la guerre dans la région de Donbass, dont elle est originaire.

Un lieu d’écoute pour les réfugiés LGBTI+ neuchâtelois

Après Genève, une antenne d’Asile LGBTI+ a vu le jour, hier à Neuchâtel, dans les locaux de l’AMAR, pour soutenir les réfugiés discriminés en raison de leur sexualité arrivant en Suisse. Le slogan « Tu n’es pas seul-e » résume l’ambition du groupe, qui proposera une permanence téléphonique et une page Facebook, pour se rendre le plus accessible possible. Au cours de la soirée, deux lesbiennes Colombiennes, Natalia Cuajy et Lisette Garcia, ont témoigné de leur expérience en Suisse.

Alors, cette soirée des 75 ans, elle était interactive?

Chose promise, chose due, nous avons bien eu droit à une conférence interactive, pour le début des festivités des 75 ans du Club 44, à La Chaux-de-Fonds. Les participants ont pu, grâce à leur smartphone et à la plateforme « Slido », intégrer leurs questions à la conférence « Au coeur du cerveau », de Claude Clément et Alain Porret.

Le plus petit musée du monde fait escale à Porrentruy

Stefan Banz, directeur de la Kunsthalle Marcel Duchamp, prépare une exposition de peintures aux halles à Porrentruy. Il a aussi amené dans ses bagages, le plus petit musée du monde, connu jusqu’aux Etats-Unis. Dans la scène de l’art depuis 35 ans, cet artiste conceptuel vernira son exposition « We have been in truth » samedi à 18h. Elle sera visible jusqu’au 31 mars.

De jeunes Jurassiens ont brillé musicalement en Valais

Quatre jeunes talents jurassiens se sont distingués au 16e Junior slow melody contest, un concours de cuivres et de bois organisé samedi dernier à Vétroz, en Valais. Le jury récompensait en particulier les qualités musicales, l’interprétation et l’intonation, avant la technique. Trois d’entre eux ont même terminé premiers de leur catégorie, avant d’échouer malheureusement en finale, face à une jeune Valaisanne. Aucun regret ne ressort de cette expérience, ni pour eux, ni pour leurs parents.

1ère conférence de presse pour Stéphane Henchoz

Ce vendredi, c’était la première conférence de presse de Stéphane Henchoz, le nouvel entraîneur de Xamax. Alors certes, il faisait déjà partie de l’équipe rouge et noir depuis 2015 comme assistant de Michel Decastel, mais là il change de casquette, et donc de tactique. Son premier match, c’est dimanche contre le FC Lucerne.