Canal Alpha

Journal du Vendredi 9 août 2019


75 gymnastes bossent dur pendant leurs vacances

Pendant les grandes vacances, il y a les écoliers qui profitent de faire la grasse mat’, et il y a les autres… Septante-cinq jeunes de toute la Suisse, de 10 à 17 ans, ont pris leurs quartiers aux Ponts-de-Martels pendant une semaine. Huit heures par jour, ils pratiquent la gymnastique aux agrès. Le camp se termine, demain samedi, par un spectacle à 11h, au Bugnon.

Au festival Hors Tribu à Môtiers, on vient aussi de loin

xDe plus en plus de festivaliers délaissent les grands événements estivaux pour des petits au caractère intimiste. Ils sont nombreux, les Suisses romands et les étrangers, à se rendre au Festival Hors Tribu à Môtiers. La manifestation, dont la 24e édition a débuté ce jeudi et se termine dimanche, accueille également douze bénévoles étrangers dans le cadre du Service civil international. Comme quoi, un petit festival peut aussi avoir une dimension internationale.

Série d’été: les coulisses du Bison Ranch

Pour cette série d’été, on s’éclipse au pays des indiens et des cow-boys, non pas au Far West, mais au Bison Ranch, aux Prés-d’Orvins. Le propriétaire Christian Lecomte nous explique comment il gère son campement nature et son troupeau de bisons!

Bêtisiers de l’été: vous êtes drôles!

Vous êtes à l’honneur, comme toujours, dans nos bêtisiers semestriels! Nous avons donc demandé à nos journalistes ce qu’ils préféraient chez vous. Sandra Stähli, par exemple, adore quand ses interlocuteurs la font rire. Et quand c’est pas exprès, c’est encore mieux.

L’invité du journal: Hubert Zeller et l’Enduro du Jura

Les chars d’assaut sont au garage et ce week-end les motocross vont rugir sur la place d’armes de Bure. L’Enduro du Jura franchit cette année sa 9e édition et depuis ses débuts, en 2009, cette course est présidée par Hubert Zeller, également militaire. C’est la seule manche du Championnat suisse d’enduro à se courir réellement dans le pays. 400 pilotes seront au départ, dont un jeune espoir jurassien: Pedro Abreu Da Silva, de Courtedoux. Mais peut-on imaginer que ce sport bruyant et polluant passe bientôt à l’électrique?