Le personnel se forme aux urgences psychiques

date_1
jeudi 25 février
18:00
etiquette_1

Il y a un an, jour pour jour, le premier cas de coronavirus confirmé était annoncé en Suisse, au Tessin. Le 2 mars, le canton de Neuchâtel était, à son tour, touché. Trois jour plus tard, c'était le Jura. La suite est connue. La crise concerne, aujourd'hui, aussi bien l'économie que le moral des Suisses. Le nombre d'appels au secours chez les partenaires de la santé neuchâtelois aurait même augmenté. Le canton a décidé d'offrir à ses structures, une formation pour apprendre à mieux déceler et orienter ces cas.