Vers la fin des micropolluants dans les eaux d'Yverdon

date_1
jeudi 21 octobre
17:00
etiquette_1

Dans les eaux bouillonnantes de la station d'épuration d'Yverdon, d’infimes particules nocives à l’homme et à la nature passent à travers la filtration. Mais d’ici trois ans, la STEP retiendra 80% des micropolluants, via un procédé de lits fluidisés à charbon actif en micro-grains. Il a l'avantage d'être compact, peu gourmand en énergie et en produits chimique, le tout alimenté de manière autonome grâce à des panneaux photovoltaïques. La Confédération prend en charge 75% de la facture de CHF 14 millions. Les travaux débuteront en août, pour une mise en service à l’automne 2024.