Au Noirmont, on n'a aucune pitié pour le séneçon

date_1
mercredi 20 juillet
17:00
etiquette_1

Robert Cattin aime les chevaux, il en possède d'ailleurs plusieurs. Alors quand il a entendu que deux bêtes étaient décédées, cette année, après avoir ingurgité du séneçon, il a décidé d'agir. Le Rudisylvain a mis sur pied une action d'arrachage de cette plante toxique. Entre hier et aujourd'hui, un groupe de bénévoles, constitué d'agriculteurs du lieu et de réfugiés ukrainiens hébergés dans le village, a participé à l'opération. Désormais, Robert Cattin souhaite étendre son initiative dans d'autres communes des Franches-Montagnes.