L’Association des commerçants neuchâtelois réagit

date_1
mercredi 13 janvier
18:00
etiquette_1

Les restaurateurs, bistrotiers ou gérants de fitness se faisaient peu d’illusion sur une prolongation de la fermeture jusqu'à fin février. Par contre, estiment-ils avoir été entendus, alors que la gastronomie est désormais automatiquement considérée comme cas de rigueur? Le patron du restaurant La Différence à La Chaux-de-Fonds, Daniel Carlino, réagit à notre micro. Il nous donne aussi son sentiment sur le mouvement de désobéissance anonyme “Restons ouverts”. Par contre, la fermeture des magasins ne vendant pas des biens de consommation courante, dès lundi, est une mauvaise surprise de plus.