Keris réinvente la pendule neuchâteloise

date_1
lundi 7 mars
18:00
etiquette_1

La pendule neuchâteloise vit une révolution. C’est du moins l’ambition de Keris, une start-up tout juste installée à La Villa Perret de Neuchâtel. Si l’innovation se manifeste presque dans chaque pièce, l’ADN de l’aïeule se retrouve dans le balancier, les ouvertures latérales permettant de voir le mécanisme ou encore le remontoir. Marie-Aude Acker et Guillaume Syrex, deux anciens de Zenith, se sont promis de dépoussiérer l'objet, quelque peu tombé en désuétude. Pour élaborer l’horloge du 21e siècle, au mécanisme géant et à CHF 12’000 l’unité, ils se sont entourés de partenaires dans l’Arc jurassien.