Les télétravailleurs frontalier obtiennent du sursis

date_1
jeudi 30 juin
17:00
etiquette_1

Le canton de Neuchâtel, de commun accord avec les autres cantons de l'Arc jurassien, avait demandé une prolongation de la dérogation concernant le télétravail des frontaliers. Cette mesure d'exception, prise durant la pandémie, autorise les frontaliers à télétravailler au-delà du seuil légal, fixé à 25%, soit un jour par semaine. Selon les cantons de l'Arc jurassien, le taux légal avant Covid, n'est plus adapté aux besoins du marché du travail. Six mois supplémentaires permettront de négocier un taux de 40%, soit deux jours par semaine.